La belette

 

Übersicht  

 

La belette - généralités

Sommaire

La belette fait partie des carnivores caniformes et appartient à la famille des mustélidés. En Europe elle est le plus petit prédateur et on y distingue deux espèces : l'hermine et la petite belette. Ces deux espèces se caractérisent par leur long corps élancé, leurs courtes pattes et leur queue relativement petite en proportion. Leur pelage est brun, mais plus clair ou souvent blanc sur les parties inférieures. En hiver, la fourrure de certains de ces mustélidés devient entièrement blanche. Les belettes sont des animaux solitaires qui partent en chasse de jour et au crépuscule, mais aussi la nuit en hiver. Habiles et agressives, elle dispose d'une mâchoire qui leur permet de venir à bout de proies de taille égale et parfois supérieure à la leur, ou bien de les tuer d'une morsure à la nuque. Les belettes prennent essentiellement pour proies des rongeurs tels que des souris et des lapins. Mais lorsque la nourriture se fait rare, elles s'attaquent également aux oiseaux, lézards ou autres vertébrés.

 

La belette et l'homme Sommaire

Avant l'introduction dans les fermes du chat domestique destiné à chasser les souris, la belette était appréciée pour se débarrasser des infestations de souris et de rats. À l'heure actuelle elle ne joue qu'un rôle secondaire en matière de chasse.
En raison de son métabolisme/de ses besoins en énergie relativement élevés et de sa taille, c'est plutôt l'hermine (Mustela erminea) qui ose s'approcher de l'habitat humain et cause des dégâts. Elle y trouve sa nourriture sous forme de souris, de rats ou encore de poussins et de lapins. L'expérience acquise a montré que la belette est capable de se faufiler par des petits trous pour accéder à des clapiers, des poulaillers et des volières et y causer des dégâts. On croit souvent à tort qu'il s'agit d'une martre, alors qu'en raison d'un manque de trous suffisamment grands il est bien possible que le malfaiteur ne soit autre qu'une belette.

 

Quels éléments doivent-être pris en considération pour capturer une belette? Sommaire

La belette est un animal farouche qui prend volontiers la fuite, seule l'utilisation de pièges pour animaux vivants est donc judicieuse. Cet animal est à la fois chasseur et proie. Il se déplace au ras du sol, toujours à la recherche d'une cachette. En règle générale les amorces ou appâts s'avèrent donc inutiles. Le piège doit être camouflé comme une bonne cachette et présenter une entrée à même le sol. La belette étant très active tout au long de la journée, il convient vérifier régulièrement le contenu du piège (au moins deux fois par jour) car l'excitation engendrée peut entraîner sa mort.