Le chat

 

Sommaire  

 

Le chat - généralités
Sommaire

Le chat sauvage, tout comme le chat domestique, appartient à la famille des carnivores féliformes.
Le chat sauvage ressemble à s'y méprendre au chat domestique. Il présente cependant quelques différences, que bien souvent seul un œil exercé peut détecter : une longue queue touffue et arrondie à l'extrémité comptant généralement trois « anneaux » noirs, et un nez presque toujours rose. Souvent pris par les chasseurs pour des chats domestiques redevenus sauvages, le nombre de chats sauvages a beaucoup baissé. Ces derniers temps leur population s'est à peu près stabilisée, entre autres dans les forêts du Jura.
Le chat domestique quant à lui est un animal très répandu. Depuis plus de 9 500 ans il est apprécié comme animal de compagnie. Il mesure en moyenne 50 centimètres et pèse environ 4 kilo. Sa queue atteint entre 25 et 30 centimètres.

 

Le chat et l'homme - comparaison entre le chat sauvage et le chat domestique Sommaire

Farouche, le chat sauvage est un solitaire qui se tient à l'écart des hommes. C'est la raison pour laquelle on le voit très rarement en liberté. L'utilisation intensive des terres due aux voies de circulation, aux zones d'habitation et à l'agriculture a réduit considérablement son espace vital. Malgré cela, le chat sauvage préfère se retirer plutôt que de rechercher la proximité des hommes.
En revanche, le chat domestique est l'animal de compagnie le plus répandu. En Suisse on en compte approximativement entre 1,3 et 1,5 millions dans les maisons. Leur comportement social vis-à-vis d'autres chats et des humains a rendu possible sa domestication. Le chat de compagnie recherche la proximité d'un ou de plusieurs partenaire(s).

 

Le problème - les "chats domestiques redevenus sauvages" Sommaire

Les chats domestiques redevenus sauvages sont des chats qui ont été abandonnés ou qui se sont échappés. Ils n'ont alors plus de maître ou plus de foyer.
Il est difficile de savoir à combien s'élève le nombre exact de chats domestiques redevenus sauvages en Suisse. Cependant il dépasse sans doute le nombre de chats qui vivent dans des ménages. Différentes études montrent que les chats domestiques redevenus sauvages ont une espérance de vie qui se situe entre 1,5 et 4,2 ans. Compte tenu de leur maturité sexuelle atteinte entre le 4ème et le 12ème mois après la naissance, de leur durée de gestation comprise entre 63 à 68 jours et du nombre de petits par portée qui est d'au moins 3, un couple peut avoir sur 10 ans 80 millions de descendants. Le chat domestique redevenu sauvage ne comptant presque aucun prédateur naturel de sorte qu'il peut se reproduire librement.

 

Quel est l'impact sur l'environnement des chats domestiques redevenus sauvages? Sommaire

Un trop grand nombre de chats domestiques redevenus sauvages pose divers problèmes. Dans la mesure où ils se nourrissent entre autres de levrauts, d'oiseaux nichant au sol et de reptiles, ces petits animaux sont décimés en raison du surnombre de chats domestiques redevenus sauvages, ce qui menace l'écosystème des forêts. De plus, le chat domestique redevenu sauvage a commencé à se reproduire avec le vrai chat sauvage. Son patrimoine génétique n'étant pas conservé intact, le chat sauvage est menacé d'extinction. De même, le chat domestique redevenu sauvage est considéré comme porteur de maladies. Celles-ci comprennent entre autres les maladies parasitaires comme les vers, les puces et les acariens ainsi que les maladies virales comme la rhinotrachéite virale féline et la leucémie féline.

 

Les chats domestiques redevenus sauvages ont souvent une vie courte et douloureuse. Sommaire

Les chats domestiques redevenus sauvages ont du mal à trouver une nourriture appropriée et doivent souvent s'imposer face à d'autres chats dans la même situation, ce qui engendre souvent des blessures. Étant donné que la question des traitements vétérinaires ne se pose pas, ces chats meurent souvent dans la souffrance de leurs blessures. Les chats domestiques redevenus sauvages sont aussi souvent victimes de maladies. La densité parfois très élevée de leur population fait que celles-ci se transmettent rapidement et entraînent souvent la mort douloureuse de l'animal.
En résumé, on peut dire que la vie d'un chat domestique redevenu sauvage est souvent courte et pleine de souffrance.

 

Que peut faire l'homme? Sommaire

Les chats domestiques redevenus sauvages n'ayant aucun prédateur naturel, seul l'homme peut s'attaquer au problème.
Le grand nombre de ces chats rend à peine possible leur prise en charge et la dispense de soins. En outre, les nourrir ne fait qu'augmenter la rapidité de croissance de leur population alors qu'il faudrait plutôt tenter de maintenir leur nombre constant, voire même de le réduire. Il ne s'agit pas ici de tuer ces animaux, mais de les castrer pour empêcher leur reproduction incontrôlée.
Environ 11 000 chats domestiques redevenus sauvages sont capturés chaque année en Suisse par des défenseurs des animaux puis remis dans leur environnement familier après une castration réussie. Cette technique a déjà épargné à de nombreux chatons une vie de souffrance.
Mais les propriétaires de chats domestiques ont aussi leur rôle à jouer. Leurs chats, en s'aventurant à l'extérieur, participent en effet à la reproduction de chats domestiques redevenus sauvages. Une castration de leurs chats domestiques aide ainsi à réduire le nombre de chats domestiques vivant à l'état sauvage.

 

À quoi sert un piège à chat? Sommaire

Dans la plupart des cas qui nous sont rapportés, les pièges à chat sont utilisés pour capturer des chats domestiques redevenus sauvages ou un chat domestique qui s'est échappé.
Une fois capturés, les chats domestiques redevenus sauvages peuvent sans problème être transportés dans le piège, à l'abri de la lumière, pour les amener dans un organisme de protection des animaux et/ou les éloigner de votre terrain.
Les pièges à chat sont tout autant utilisés pour récupérer des chats domestiques échappés. On nous fait souvent part de situations dans lesquelles le nouveau « membre de la famille » s'est échappé avant même d'avoir eu le temps de s'acclimater. Tant que ces chats trouvent de quoi se nourrir aux alentours, ils ne reviennent pas chez leur propriétaire. Grâce à de nombreux retours d'informations nous savons que les chats évadés restent souvent dans les alentours et qu'il est facile de les capturer à l'aide de notre piège à chats.

 

Piège métallique (type cage) ou piège en bois pour la capture d'animaux vivants? Sommaire

En raison des fréquentes demandes que nous recevons nous conseillons - pour la capture d'animaux vivants - l'utilisation de boîtes-pièges dans lesquelles les animaux capturés se retrouvent dans l'obscurité totale. Un piège métallique de type cage engendre un stress considérable, en particulier pour les chats domestiques redevenus sauvages qui ne sont absolument pas habitués à être enfermés. Une fois capturés ils voient ce qui les entoure et tentent de s'enfuir. Ce faisant ils peuvent se blesser et sont globalement soumis à des souffrances inutiles.  Les animaux s'infligent souvent des blessures au niveau de la gueule ou de la dentition. Remis en liberté, ils peuvent difficilement s'alimenter et sont incapables de survivre.
Dans une boîte-piège en bois les animaux se calment très rapidement car ils se retrouvent dans l'obscurité. C'est la raison pour laquelle les défenseurs des animaux recommandent leur utilisation.